Nature et Patrimoine

30750 DOURBIES

Contactez La légende des trois ermites

Veuillez confirmer que vous n'êtes pas un robot
Les données personnelles recueillies vous concernant font l’objet d’un traitement effectué par le PETR Causses et Cévennes pour la finalité suivante : demande de contact et suivi de la mise en relation. Le destinataire de ces données est le Prestataire que vous souhaitez contacter. La durée de conservation des données est de 3 ans maximum après le dernier contact. Conformément à la loi Informatique et Libertés et au règlement général sur la protection des données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d'opposition, de limitation du traitement, de portabilité. Pour l’exercer, veuillez vous adresser à : PETR Causses et Cévennes, avenue du Sergent Triaire, 30120 Le Vigan ou tourisme@sudcevennes.com. En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles.

Une légende.. trois seigneurs, la jolie fille de seigneur du village d'a côté... tous amoureux... mais voilà, l'abbé Bernard à choisi un autre chemin pour eux!

Descriptif

La légende des trois ermites
Le seigneur de Roquefeuil, propriétaire du château d'Algues, entre Saint-Jean de Bruel et Nant, dominait la vallée de la Dourbie, avait trois garçons. Ce brave homme mourût jeune et laissa Guiral, Alban et Supplice seul.
Non loin de là, Berthe, la jolie fille du seigneur de Cantobre était en âge de se marier. Elle les connaissait tous les trois, mais c'était dur de choisir !
Les jeunes garçons allèrent trouver l'Abbé pour les aider dans leurs choix et chacun d'eux, écoutant la voix de Dieu doit quitter le château, renoncer à Berthe et vivre en ermite dans les montagnes alentours.
Quant à Berthe, elle se retira dans un monastère pour femme. Sa belle chevelure blonde fut coupée...
Mais avant de se séparer les trois garçons, convinrent que chaque année, à la date anniversaire du jugement, chacun d'eux allumerait un feu, seul moyen pour signaler qu'il était toujours là et fidèle à l'engagement.
Mais peu à peu les feux s'éteignirent!

Les montagnes prirent leurs noms.
le Mont Guiral culmine à 1367 mètres dans le massif Lingas, une croix domine toujours la vallée. En 1885, 3000 pèlerins des villages alentour se rendaient sur ce lieu le lundi de Pentecôte.
On dit que Saint-Guiral est connu pour ses miracles. Il guérissait : aveugles, estropiés, protecteur des animaux... Les jeunes filles du pays imploraient Saint-Guiral pour leur trouver un mari !

Au sud-ouest de Nant, le Mont Alban culmine à 802 m. Une chapelle a été dédié à ce Saint. Saint-Alban soignait les aveugles.
L'eau de la citerne, située très près de la chapelle, avait des vertus pour soigner les problèmes de peau et des yeux.

Saint-Sulpice, quant à lui, était en fond de vallée, dans les gorges du Trévezel.
Il aurait été emporté par une crue importante. Il est devenu le maître des eaux.
En période de sécheresse, la population locale organisait une procession le lundi de Pentecôte, entre Nant et Saint-Sulpice, pour demander la pluie pour les récoltes avenir.

Comme toute les légendes, il existe d'autres versions
Randonnée sur le Mont Guiral, c'est ICI

Caractéristiques

Langues de visite
  • Français
Langue(s) pratiquée(s)
  • Français