Villages

Calé au pied du bois de Miquel, s'ouvrant sur les plateaux du Lingas et de Montals, à 1230 m. d'altitude, le village de l'Espérou s'étale sur deux communes : Valleraugue et Dourbies.

Descriptif

Depuis plus d’un siècle, L’Espérou est le seul village cévenol à garder une population stable. Fondé à l’origine par quelques serfs affranchis par leur seigneur pour faits de courage, L’Espérou fut repeuplé, après les guerres de religion, par des personnes de l’Aubrac.

Le village est formé d’une très grande combe avec d’un côté les habitations principales et secondaires et de l’autre, lui faisant face, cette vaste colline herbeuse, véritable poumon vert de L’Espérou, servant d’amphithéâtre naturel à toutes manifestations culturelles et sportives.

Actuellement, le village vit de deux ressources : la forêt et l’accueil touristique.

L’hiver, grâce à ses pistes innombrables et à la station de ski de Prat-Peyrot/ mont-Aigoual, vous pourrez découvrir les plaisirs du ski de fond, alpin, ainsi que les promenades en raquettes, luge. 

L’été, L’Espérou et ses alentours sont réputés pour la beauté et la fraîcheur des paysages propices à la pratique de la randonnée pédestre et équestre, ainsi que le VTT.


Points d'intérêts : 

Fête de la Transhumance ovine
Depuis des siècles, c’est une nécessité pour les bergers de monter vers les estives, accompagner leurs brebis paître dans les verts pâturages. Dix mille bêtes environ transhument chaque été sur le massif de l'Aigoual.
Provenant des basses plaines et vallées, les troupeaux de brebis transhument à la mi-juin vers les hauts plateaux et utilisent les drailles de manière traditionnelle ce qui a permis un classement au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2011.
Chaque année, à la mi-juin, elles traversent le village de l'Espérou, parés de pompons et de colliers à l'occasion de la fête de la transhumance.

Ruines médiévales d'une abbaye fondée en 1002, au coeur du massif de l'Aigoual, dans la vallée du Bonheur. Né dans la gloire du Haut Moyen Âge, ce lieu saint a connu toute l'histoire tourmentée des Cévennes.
Les vestiges, d'un pur roman, en révèlent la conception remarquable de l'ensemble, la taille des pierres, la voûte du transept en berceau brisé.

Nichée au creux du Col de Prat-Peyrot, la petite station de ski vous accueille sur le massif de l’Aigoual. Une station de moyenne montagne à 1440 m d'altitude à 1h30 de Nîmes et Montpellier.

L'observatoire Météo France du Mont Aigoual est situé à 1567 mètres d'altitude. Il est le point culminant du département du Gard et domine le versant sud de l'arc cévenol.
Par beau temps, le panorama est exceptionnel et la vue s’étend des Alpes aux Pyrénées, du Puy de Sancy à la Méditerranée. Cette visibilité est rare et souvent éphémère car le sommet se caractérise par des conditions climatiques rudes et violentes.
L’hiver, on y découvre un paysage de glace et de givre somptueux.
Cette bâtisse à l’allure de forteresse, construite à la fin du XIXe siècle, abrite un espace de découverte de plus de 700 m2, le « météosite ».

Caractéristiques

Langues de visite
  • Français