Présentation

Jour 4/5 du FESTI'BORGNE - Saumane
16h - 18h : Atelier Hip Hop (Place du Village)
17h-18h (Eglise de Saumane) CHANTS POLYPHONIQUE
21h30 (Cœur du village) GUALICHO : Théâtre flamenco

Repas / Assiette festival à 13€

Jour 4/5 du FESTI'BORGNE - Saumane

17H00-18H00 : (Eglise de Saumane) CHANTS POLYPHONIQUE

Avec Marie-Madeleine Martinet, Aurélien Sausy, Mario Leccia & Audrey Peinado
Micoulau Sabòli, Folco di Baroncelli, Enrieto Dibon « Farfantello »,

Marcel Faraud, autant de figures marquantes ou visionnaires qui, chacune à leur époque, ont porté la parole d’une Provence libre et rebelle, consciente de son histoire et de son héritage, désireuse de s’ouvrir au monde, et ont fait entendre dans leur langue maternelle une voix bien différente de celle à laquelle les stéréotypes réduisent les méridionaux.
Il s’agira pour le groupe, de se pencher sur l’œuvre laissée derrière eux par « ces poètes en marge », de prendre humblement leur suite dans l’écriture en s’inspirant des histoires de personnalités locales qui, sans avoir rien écrit, transmettent une poésie particulière, celle de leur regard sur le monde. Puis de concevoir la musique qui fera de ces textes des chansons.
Empruntant les histoires des atypiques, bandits poètes, femmes rebelles, à contre-courant dans leur époque ou leurs groupes sociaux, Cançons Traversièras est le chant des terres, des luttes, des fraternités, qui fait des différences et des particularités une source de poésie.

16 à 18h : Atelier Hip Hop (Place du Village)


21H30 : (Cœur du village) GUALICHO : Théâtre flamenco
Editions la Manufacture de France. Texte de Anne Bourrel
Avec Charo Beltran Nuñez et Cathia Pozza chorégraphe et danseuse,
Voix off et réalisation: Marc Na, Mise en scène deCaroline Esnée et Jean-Philippe Schell, Lumière, Gil Non (réalisation), conception, affiche et visuels Isabelle François

Vous connaissez le Gualicho ?... En Amérique latine, le mot « Gualicho » désigne soit le génie du mal, soit, plus spécifiquement la potion qu’une femme prépare pour s’attirer les faveurs d’un homme qui la délaisse ou l’ignore ! Sur scène Gualicho, c’est l’histoire de Charo, dépassée par la
force de ce breuvage explosif !
Charo l’Enjôleuse, robe rouge écarlate, accent latino, est lasse d’attendre son homme. Elle décide de lui préparer un Gualicho bien serré, ce puissant philtre d’amour des indiens guaranis. Portée par le rythme des mots de plus en plus envoûtant, une autre femme en robe rouge danse les bras au ciel, talons séducteurs, fougueux et rageurs lage) par la Cie Dhang Dhang

Écrit, joué par Armelle Gouget et Romain Puyuelo Avec en altenance : Zoé Corraface, Célia Grincourt et Thierry Jennaud Regard complice : Vincent Poirier Sons : Sarah Auvray, Costumes : Pierre-Jean Béray, Chorégraphies : Association "Quand tu danses, Décors : Zarco, Lumières : Aurore Beck et Brock
Mathilde et Guillaume, deux animateurs d'une radio itinérante, attendent l'apiculteur local pour l'interviewer. En vain. Arrive au courrier du jour son manuscrit secret dans lequel il raconte la vie de ses abeilles. Ils s'en inspireront pour chanter, danser et raconter la vie de nos chères polinisatrices...
Coup de coeur Avignon 2012 (La Provence), Un spectacle aussi goûtu que du miel (Télérama)

Assiette festival à 13€

Langues parlées :
Français

Tarifs / ouverture

Tarifs

Gratuit. Offert par les municipalités.

Ouverture

Jeudi 8 août 2024 de 17h à 23h.