Vous disposez de plusieurs jours pour visiter les Cévennes ? Formidable. Mais vous n’avez plus de temps à perdre. Car à l’ombre des incontournables Mont Aigoual, Grotte des Demoiselles et Cirque de Navacelles, sommeille une foultitude de trésors à découvrir. Villages, églises, musées, gouffres, grottes… n’attendent plus que vous !


Des villages pittoresques reflétant l'âme des Cévennes

Les Cévennes regorgent de villages et de sites pittoresques, dont la mention est indispensable sur un road book digne de ce nom. A tout seigneur tout honneur, débutons notre périple par l’Aigoual et le village de Valleraugue. Vous serez charmés par sa douceur de vivre et la tranquillité de son bourg, à peine chahutée par le ronronnement de l’Hérault coulant à ses pieds. A découvrir également, Saint-André-de-Majencoules et son château du XIIIe siècle, Dourbies et son célèbre Lac des Pises, Saint-André-de-Valborgne et son église de schistes plats et de galets, partie intégrante du circuit des églises romanes, Lasalle, son pont vieux, sa fontaine de l’amour et ses filatures, ou encore Camprieu et sa collégiale Notre-Dame du Bonheur.

En pays viganais, ne lésinez surtout pas sur une immersion prolongée à Aumessas. Entre habitats cévenols typiques de granite et de schiste et immenses aires de promenade, vous ne pourrez que trouver votre bonheur. N’hésitez pas à pousser jusqu’à Arrigas pour y visiter l'église Saint-Genest, le hameau d'Esparon, planté sur un piton calcaire de 663 mètres de hauteur et Saint Laurent-le-Minier pour y admirer sa somptueuse cascade. Faites aussi un détour par Lanuejols ou Revens, au cœur du Causse Noir, avec dolmens et menhirs.

Le pays gangeois est à découvrir avec l’ancien centre marchand de Ganges et surtout la visite des villages de part et d'autre de l'Hérault.  Nos coups de cœur : le village fortifié de Laroque, l’église romane de Saint-Martial, le prieuré Saint-Martin-de-Cézas, le pont médiéval de Saint-Etienne d’Issensac… Alors, prêts pour la balade ?

De grottes en gorges

Le Cirque de Navacelles et la Grotte des Demoiselles vous ont mis l’eau à la bouche ? Eh bien, sachez qu’ils ne sont pas seuls au royaume des plaisirs absolus. Vous le vérifierez en entrant dans l’Abîme de Bramabiau, à Saint-Sauveur-Camprieu, et en arpentant les 1000 mètres du circuit dessiné, sous terre, par la rivière du Bonheur. Assurément le plus beau site souterrain du massif de l’Aigoual.

Autre grotte, autre spectacle ! L’Aven Armand, dans la Lozère voisine, vous fera plonger dans les entrailles du Causse Méjean, à la recherche de l’un des plus fabuleux puits naturels de France. Après une descente de 100 mètres en funiculaire, vous parcourrez à pied les 450 mètres de visite restants, au beau milieu d’une incroyable forêt de concrétions. Comme la Grotte des Demoiselles, l’Aven Armand possède sa cathédrale. Et là encore, elle est somptueuse. 120 mètres de long, 60 de large : les mots ne sont que peu de choses pour expliquer l’émerveillement.

Ils seront tout aussi impuissants à retranscrire l’impression ressentie à Dargilan, toujours en Lozère. Les immenses concrétions aux reflets roses de ce site classé et sa longue coulée de calcite unique au monde vous laisseront bouche bée.

Des grottes aux gorges, il n’y a qu’un pas… que nous vous conseillons de franchir. Au menu de vos exigences, ciblez au moins quelques pépites : les gorges de la Dourbies et du Trévezel, la résurgence de la Vis et ses moulins du XVIIIe siècle à proximité de Navacelles, les courbes de l'Hérault entre le village médiéval de Laroque et Saint-Bauzille-de-Putois puis les gorges de l’Hérault, qui vont amèneront jusqu'au site de Saint Guilhem le Désert.

De jardins en musées

Envie de chlorophylle ? A Saint-André-de-Majencoules, le Jardin des Sambucs vous conviera à une halte apaisante et rafraîchissante, entre fontaines et compositions végétales savamment agencées.

Le temps ne se prête pas aux promenades à l’air libre ? L’option musées s’impose. Et là encore, le choix est large. Dans votre sélection, allez droit au but. Dans le Gard, outre le météosite au sommet de l’Aigoual, laissez-vous convaincre par les richesses artisanales et industrielles du Musée Cévenol du Vigan et du Musée de la soie de Saint-Hippolyte-du-Fort; par le retour en enfance proposé par le Musée des Jouets de Bréau-et-Salagosse ; par les ateliers et balades déclinés, autour de l’agropastoralisme et du travail du bois, à la Maison du Bois de Camprieu ; ou encore par l’exposition ludique aménagée à la Maison de l’Eau de la Vallée Borgne, aux Plantiers. Si vous avez encore un peu d’essence dans le moteur, faites également un petit tour du côté de la Lozère limitrophe. La Maison des Vautours à Meyrueis et la Ferme Caussenarde Hyelzas à Hures-la-Parade vous permettront de finir en beauté votre quête itinérante de savoirs.