Présentation

A l’heure où les valeurs démocratiques semblent directement ou insidieusement contestées, où la menace du despotisme se fait sentir de toute part, rien de plus actuel que la pensée de Montesquieu !
C. Martin Ecrivain
Cour de l’école
14 août 18 heures 30

Conférence /
Montesquieu et la question du despotisme

Spécialiste de Rousseau, Marivaux, Fontenelle, Montesquieu et Diderot, Christophe Martin enseigne la littérature française du XVIIIe siècle à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. Ses recherches portent principalement sur les liens entre fiction et philosophie au siècle des Lumières.

Depuis les Lettres persanes (1721) jusqu’à L'Esprit des lois (1748), Montesquieu n’a cessé de poser la question du « despotisme ». Véritable inventeur de ce concept, il le théorise non comme un simple abus de pouvoir mais comme une pratique spécifique de l’autorité. Il voit dans le despotisme le terme ultime et presque inévitable où tendent les autres gouvernements, même modérés. C’est dire à quel point sa réflexion conserve aujourd’hui une troublante actualité…. Magistrat au Parlement de Bordeaux, philosophe, écrivain, Montesquieu constitue bien évidemment une référence majeure pour nos démocraties modernes.

Christophe Martin
Ecrivain, professeur de Littérature française
Publications récentes :
L’Esprit des Lumières, Histoire, littérature, philosophie (A. Colin, 2017) ; La Philosophie
des amants. Essai sur La Nouvelle Héloïse
(Sorbonne Université, 2021)

Dans le cadre du Festival : Les Chemins de Tolérance
Dixième édition / 2024

Dix années de rencontres, débats, conférences, concerts, spectacles, lectures à voix haute, joies et découvertes mêlées, au diapason exigeant d’une lourde référence, celle du Siècle des Lumières !
Consultez le programme en PDF.

Voici venu le temps de fêter notre dixième anniversaire !
Le Siècle des Lumières ...
Nous avons sans cesse rendu-compte de son rayonnement, abordé les enjeux d’alors, souligné son actualité persistante sur les chemins des tolérances, de l’universalisme et de l’humanisme.
Une centaine d’intervenants, hommes et femmes souvent à parité, artistes, écrivains, universitaires, musiciens, comédiens, escrimeurs, dramaturges, chanteuses lyriques, conteuses, sont venus partager leurs recherches, animer des débats, offrir leur temps et leur savoir-faire, enchanter nos émotions, et honorer cette manifestation de leurs ponctuations singulières et de leurs créations diverses.
Cette année, nous aborderons ce que l’on peut trouver à la marge du siècle, en suivant les lignes de fuite et les contradictions, Les échappées de l’époque, les populations négligées, fugitives en cavale, libres de couleur et esclaves affranchis, brigands, galériens évadés, et cela dans l’Europe des Lumières, chère à l’historienne Monique Cottret, dans une société où le droit de croire (ou non...), cher à Patrick Cabanel, reste une lutte de tous les instants, ou encore la nécessaire dénonciation des conflits actuels, essentielle au philosophe Frédéric Gros, s’impose. Avec de nombreux autres auteurs, créateurs et personnalités, tous trois honoreront le festival de leur venue.

Langues parlées :
Français

Tarifs / ouverture

Tarifs

Accès libre.

Ouverture

Mercredi 14 août 2024 de 18h30 à 19h30.