eglises espérou

Un brin d’Histoire

En 1598, le roi de France Henri IV signe l'Edit de Nantes (ou Edit de Fontainebleau)

pour favoriser la paix : il autorise la liberté de conscience et met fin aux guerres de religions qui ravagent le royaume de France depuis 1562.

En 1629, Louis XIII assiège Alès, haut lieu de résistance protestante. Le 17 juin au matin, la ville se rend en échange de promesse de ne plus porter les armes contre le roi. Des accords sont passés : “Edit de grâce d’Alès” ou “Paix d’Alès”  est signé à Alès par Louis XIII, le ministre d'Etat Richelieu et le duc de Rohan, chef de guerre des rébellions huguenotes, par lequel le roi laissait aux protestants les avantages religieux, civils et judiciaires accordés par l'édit de Nantes mais les privait de leurs assemblées politiques et de leurs places de sûreté.

Mais, en 1685, le roi Louis XIV révoque l’Edit de Nantes : il veut convertir les protestants au Catholicisme, religion officielle du royaume. Un climat de répression s’installe en France. Restrictions très sévères, conversion au catholicisme par la force, violences envers les populations... 300 000 huguenots fuient et cherchent refuge sur des terres protestantes d’Europe (en Allemagne, en Suisse et au Pays Bas) mais aussi en Amérique du Nord et en Afrique du Sud.

camprieu Croix

En 1702-1704, c'est la guerre des Camisards. Le 24 juillet 1702, des paysans des Cévennes, menés par Abraham Mazel, arrivent au Pont de Montvert. Ils demandent au curé de délivrer les prisonniers détenus dans la cave du presbytère soumis au torture de celui ci. La demande resta sans réponse. La troupe d’Abraham défonce la porte et assassine l'Abbé. 

L’alerte est donné. Le Marquis de Basville, intendant représentant le Roi dans le Languedoc", envoie l’armée contre ces groupes d'insurgés. En 1703, les troupes royales représentant 20 000 soldats sont déployées sur les Cévennes. Basville, sur accord du Roi, décide de dépeupler les Cévennes : il massacre des populations, affame le pays, brûle les villages et déporte les populations. Les chefs camisards sont exécutés sans jugement par pendaison, envoyés aux galères, brûlés sur le bûcher ou par le supplice de la roue.

Quelques conflits persistent  jusqu’en 1710.

Les persécutions du royaume de France contre les protestants cesseront définitivement en 1787 avec l'Edit de tolérance signé par Louis XVI. Cet édit permettra aux personnes non catholiques de bénéficier de l'état civil (naissance, mariage...) sans devoir se convertir au catholicisme. Toutefois la religion catholique reste la seule religion reconnue sur le royaume.

Il faudra attendre 1791, pour que la liberté religieuse soit reconnue.

Définition : Les camisards sont des protestants français (huguenots) de la région des Cévennes

Temple de Lasalle

Découvrez les sites touristiques qui vous aiderons à en savoir plus sur le protestantisme dans les Cévennes :

Musée Maison Rouge

Musée Cévenol

Musée du Désert

Des idées de randonnées sur les pas des Camisards :

A Lasalle

Dans les Cévennes